Le Mondial du Freeski aux 2 Alpes remplace le mondial du ski

Le Mondial du Freeski aux 2 Alpes remplace le mondial du skiAprès des désaccords avec les « majors » du ski, le mondial du freeski remplace le mondial du ski, les grandes marques ne seront plus présentes au mondial du freeski.
Exit le mondial du ski, place au mondial du freeski !

Coup de tonnerre dans le petit monde du ski : Les marques membres de la FIFAS – la Fédération Française des Industries du Sport et des Loisirs (Rossignol, Dynastar, Roxy, Salomon, Atomic, Dynamic, K2, Fischer, Elan, Blizzard, Scott, Kästle, Völkl, Nordica, Head), ont claqué la porte du mondial du ski des 2 Alpes, face au refus de la station de ski de déplacer l’évènement fin novembre (car cela fait un plus gros coup médiatique en début de saison, étant le 1er évènement ski de l’année).

En effet, après les dernières éditions, il apparaît que le mondial se déroulait de plus en plus sur glace et que par conséquent les clients des skis ne se rendaient pas compte de tout le potentiel de la monture qu’ils étaient en train de tester. Ainsi, les majors vont répartir leurs tests sur des évènements de moindre importance, courant décembre.

Côté snowboard, pas de problème, l’évènement reste en l’état.

Doit-on se réjouir de cette info ?

Côté négatif, il est évident que le mondial va perdre de son intérêt puisque les skis des plus grandes marques ne seront plus accessibles.

Côté positif, on peut se dire que le mondial avait un peu perdu son âme ces dernières années, le côté festif ayant un peu été oublié au profit du commercial. Ainsi, on va se retrouver cette année un peu comme aux débuts du mondial, entre « petits »… Peut-être que la fête en sera plus folle ! On peut aussi avancer que les petites marques (Armada, Line, 9, Hammer, Blackcrows, Apo, Mouvement, Zag, Black D, Ride Doctor, Unic, Amplid…) auront une visibilité accrue et vont se développer à cette occasion.

De plus, on peut se demander si l’event est encore viable à cette saison à la vue de la catastrophe écologique que cela cause (un glacier gris pour des tests de skis freeride, c’est moyen).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.